Maison

Title Image

A propos de moi

ALEXIS HARDY

Je suis âgé de 23 ans et diplômé à la Faculté d’architecture de l’Université de Liège. Lors de mon parcours académique, j’ai eu l’opportunité de toucher à énormément de domaines différents dans le cadre de mes projets: du détail technique, en passant par la conception d’intérieurs, de bâtiments privés, collectifs et publics, jusqu’à des réflexions urbanistiques et paysagères à grande échelle.
J’ai également eu la chance de pouvoir produire un travail personnel sur les grandes théories urbaines contemporaines lors de la réalisation de mon mémoire. Dans ce cadre j’ai lu énormément d’ouvrages et d’auteurs différents. J’y ai découvert d’autres pratiques et méthodes qui ont influencé mon mode de travail et ma vision des territoires et de l’architecture.
Je suis officiellement diplômé depuis le 21 septembre 2018, depuis ce jour je me suis lancé à la recherche d’un stage dans un bureau d’architecture. J’espère avoir la chance de vivre une expérience de stage qui me permet de poursuivre ma formation et d’apprendre, tout en contribuant au travail d’un bureau pour produire ensemble des conceptions innovantes qui répondent aux besoins des clients. Mais je souhaite également partager et échanger mes compétences acquises lors de projets personnels dans des domaines variés, lors de mes études et de mes propres expériences, ma créativité, mon souci du détail et mon amour du métier tout en contribuant au travail d’une société d’architecture.

 

90
Travail en équipe
74
Créativité
95
Organisation
83
Communication
78
Responsabilité

Ma PHILOSOPHIE

L’architecte doit accompagner les citoyens dans l’étude, la compréhension et l’expérimentation des différentes formes de transformations et de construction d’un bâtiment qui s’adapte aux mutations des modes de vie dans le temps. L’un des objectifs majeurs est l’accompagnement du citoyen dans l’analyse mais surtout la compréhension des métamorphoses continues de nos milieux de vies. A ce titre, le recours à un mode de réflexion « par le projet » permet à tout un chacun, de prévisualiser mais surtout de comprendre un milieu et les composantes spatiales en les vivant de l’intérieur. Dans ces considérations, le projet s’affiche comme un interprète entre l’architecte et son client en tant que langage universel entre la réalité existante et projetée après réalisation.

L’architecture et les pratiques du XXIème siècle seront celles de la régénération. Penser et aménager quelle que soit l’échelle doit se faire de manière flexible, itérative et interrelationnelle: le projet est une expérimentation qui s’appuie sur la connaissance mais surtout sur son renouvellement.
Dans le long processus de conception, le lieu est antérieur à la création architecturale, il est donc logique que ses droits priment. Les questions traitées en début de projet sont donc celles suscitées par l’environnement et permettent de dévoiler les contraintes et les potentialités du territoire étudié.
Le projet se dessine donc en aval des opportunités issues de l’analyse préalable du lieu. Le reste est déterminé par les contraintes issues du programme fonctionnel et par des choix esthétiques personnels.
En effet, l’étude en amont et la créativité de la conception doivent pouvoir dévoiler subtilement les ressources cachées et oubliées, afin que les utilisateurs se l’approprient et s’y identifient. Le travail d’aménagement et de transformation des lieux doit donc permettre de mettre en évidence les possibilités et de faire émerger toutes les potentialités tout en répondant aux enjeux majeurs du développement durable et du territoire.

Aujourd’hui, le domaine de la construction, au travers de l’architecture et de l’urbanisme, est selon moi de plus en plus diversifié qu’hier, tout comme les sociétés urbaines qui sont de moins en moins homogènes à notre époque. Le fait de construire nécessite la réunion de nombreux acteurs car les techniques et les méthodes sont beaucoup plus complexes qu’avant.
L’architecte contemporain en tant le concepteur du projet de construction, se doit d’avoir des connaissances et des pratiques de plus en plus diversifiées et variées afin de communiquer et de partager avec l’ensemble des acteurs de la construction. L’architecture est une pratique qui nécessite des mises à jour et des remises en questions permanentes pour l’architecte, que ce soit lors de la conception d’un seul projet, mais également pour remettre sans cesse à jour son exercice quotidien aux techniques de pointes novatrices.
Les réflexions que l’architecte met en place dans son travail quotidien doivent selon moi, mettre en place une investigation actualisée qui produira une réalité demain: on vit dans les lieux du passé et on pense aujourd’hui ceux qui bâtiront l’avenir.
Au XXIème siècle il est devenu indispensable de concevoir et de projeter le territoire sur base de principes et de connaissances qui intègrent, anticipent et/ou tentent de comprendre préalablement les besoins et les grands bouleversements de demain. Il faut construire de manière prospective, afin que le projet tel qu’il soit puissent subsister dans le temps et y être à sa place.

La modernité n’est jamais achevée, les projets des architectes et des urbanistes peuvent y contribuer de façon fondamentale, à condition que l’urbanisme et l’architecture deviennent non seulement une représentation des valeurs d’une société, mais aussi l’instrument de sa transformation, de son progrès, de la libération et de l’égalité.

Bernardo Secchi.

MON EXPéRIENCE

2014 & 2017: BNP PARIBAS FORTIS
Job étudiant en agence bancaire. Réalisation de travaux administratifs en tout genre tels que uploads, scanning, mailing, tri et classement du courrier, …

 

2016 – 2018: TRAVAUX PERSONNELS
Ces trois dernières années en parallèle avec mes études j’ai pris en charge la réalisation de plusieurs dossiers d’urbanisme. Ceux-ci demandaient la réalisation de relevés afin de pouvoir dessiner les plans et les coupes de chaque niveau à l’échelle, mais également la prise de photos et la rédaction de lettres et de documents administratifs relatifs au permis demandé.

 

Août 2017: ALVEOLES ATELIER D’ARCHITECTURE
Stage en bureau d’architecture réalisé dans le cadre de mon master à l’Université de Liège. (Rencontres avec des clients, relevés, esquisses, avant-projets, expertises, suivis de chantiers, concours,…)

 

2017 – 2018: TRAVAIL SUR LES THEORIES URBAINES CONTEMPORAINES
Réalisation d’un travail de synthèse, d’analyse et d’apprentissage personnel au fil de lecture et la réalisation de projets personnels sur les pratiques urbanistiques et paysagères contemporaines. Le travail, sur base d’une analyse des grandes théories urbaines contemporaines, ainsi que d’une compréhension rigoureuse de la structure morphologique naturelle et bâtie de la ville de Liège replacée dans son contexte historique jusqu’à nos jours,  propose une analyse des grands projets urbains contemporains et à l’étude de la Ville de Liège, puis une mise en pratique via des cas d’étude.

Photoshop 0
AutoCAD 0
Illustrator 0
SketchUp 0
Office 0
Français 0
Anglais 0
Néerlandais 0

Diplômé à la Faculté d’architecture de l’Université de Liège en Belgique depuis le 12 septembre 2018 au grade académique de Master en architecture, à finalité spécialisée en art de bâtir et urbanisme avec grande distinction.